Camions Laguë

Il est bien connu que toute entreprise naît d’une vision, accompagnée d’effort et de persévérance. Camions Laguë inc., ne fait pas exception à la règle. La compagnie doit l’origine de son succès à un entrepreneur exemplaire: Paul-Émile Laguë. Ce nom ne sera pas de sitôt oublié. Fermier à l’origine, on pourrait le décrire tel un visionnaire pourvu de beaucoup d’entregent. Paul-Émile Laguë sait s’attirer le respect de tous ses clients, et ce mérite lui a valut d’être sélectionné par les concessionnaires de camions à titre de Représentant provincial lors des assemblées annuelles.

Les débuts en 1945

C’est en 1945 que Paul-Émile signa sa première entente avec un manufacturier agricole. Il représentera les tracteurs Cockshutt et fera usage des installations déjà existantes, voisines de la demeure familiale, lesquelles connaîtront par la suite trois agrandissements majeurs, ainsi que l’ajout de deux nouveaux bâtiments. Son épouse, Mariette Trudeau, l’épaulera tout au long de cette nouvelle aventure.

C’est en 1955 qu’on bâtit le premier “vrai” garage, avec deux baies de service. On y vendait alors des produits de machinerie agricole, en plus de servir l’essence. La construction achevée, Paul-Émile se vit offrir une concession des camions International Harvester. Il signa l’entente mais attendit près de six mois avant de se décider à commander son premier camion International.

Il vendra de la machinerie agricole jusqu’en avril 1960, date à partir de laquelle il s’en tiendra à la vente des camions International. C’est en cette même année qu’il signera son premier contrat d’autobus avec la commission scolaire de Chambly. Il tiendra aussi un poste de vice-président au sein de L’A.T.E.Q. qu’il cédera à l’âge de 65 ans. Il vendit finalement la concession d’autobus en 1993.

Cette image de réussite familiale, devint un héritage des plus précieux autour de laquelle fut fondée l’entreprise prospère que représente aujourd’hui Camions Laguë inc.

À l’âge de 8 ans, Paul-André Laguë, à droite sur la photo

1967, une nouvelle ère commence

Il n’avait que huit ans et possédait déjà les connaissances pratiques pour conseiller les futurs propriétaires de camions. Son nom? Paul-André Laguë, nom synonyme de relève qui s’inscrira dans le répertoire des réussites familiales de chez nous.

C’est sous la tutelle de son père Paul-Émile que Paul-André Laguë vint à se familiariser avec les camions et leur mécanique. L’apprentissage se fit les fins de semaine, les soirs et pendant les vacances d’été. Assoiffé de connaissance, avec un désir sincère de réussir, Paul-André devint l’homme pour qui l’entreprise du camion et le diagnostic des réparations n’eurent plus de secret. Son professionnalisme n’avait d’égal que son ambition d’atteindre les sommets de la réussite couronnant le succès qu’on lui connaît aujourd’hui.

1977, Boucherville

C’est toujours avec la même ardeur qu’en 1976, Paul-Émile entreprend l’ouverture d’un nouveau garage avec la collaboration de Paul-André. L’endroit? Boucherville, sur la rive-sud de Montréal. En avril 1977, on y construit un garage d’une superficie de 11 000 pieds carré, avec huit baies de service. On célébrera son ouverture officielle le 31 octobre 1977, International Harvester était alors la marque de concession et l’entreprise comptait six employés.

En 1978 l’arrivée d’une nouvelle collaboratrice, qui deviendra par la suite l’épouse et l’associée de Paul-André : Lyne Pinsonneault. Elle grandit au sein de l’entreprise familiale, ses parents étant propriétaire d’une imprimerie depuis 1964. Elle pu ainsi se familiariser très jeune avec le service à la clientèle, toujours en interaction avec les clients et les fournisseurs. Elle développa ainsi une bonne maîtrise de la négociation. Lyne est une personne chaleureuse, juste et dotée d’une vision à long terme.

Elle fit ses débuts à titre de commis aux comptes à payer. Elle prit aussi en charge la gestion des inventaires, puis celle des petites caisses, pour ensuite s’occuper de l’administration des salaires et du personnel. Elle mit finalement sur pied un comité de gestion incluant tous ses directeurs.

Dès 1978, on comptabilisa déjà des ventes de 40 unités (camions). Dès l’année suivante, ce succès retentissant se poursuivit de manière significative avec des ventes de l’ordre de 70 unités.

Camions Laguë inc. à Boucherville en 1979, avant lagrandissement

L’année 1980 allait aussi devenir mémorable. C’est en cette année que la première fille de Lyne Pinsonneault et de Paul-André Laguë vit le jour, dès la construction des nouvelles installations terminées. On ajouta à la surface existante 12 000 pieds carré, pour finalement obtenir une superficie totale de 23 000 pieds carré. Pour satisfaire la demande sans cesse croissante de services efficaces et rapides, on allait plus que tripler l’aire d’entretien des camions et offrir à la clientèle 28 baies de service. À cette grande phase d’expansion allaient s’intégrer tous les services spécialisés liés au bon fonctionnement d’un camion.

1980, lère des spécialités

Les années 1980 à 1983 ont été caractérisées par une expansion majeure que l’on pourrait qualifier de “l’ère des spécialités” Ces trois années marqueront effectivement l’évolution de la compagnie, grâce à la venue de spécialistes de moteurs. C’est l’époque de la spécialisation des départements. Ressorts Boucherville inc. sera créé, incluant des départements d’alignement, de suspension et d’arbre de commande. On y fait aussi la remanufacturation de tout type de freins, en ajoutant à cela la réparation des radiateurs, alternateurs, moteurs, démarreurs et enfin, l’entretien de la carrosserie, peinture incluse.

Toujours avec le souci de pourvoir aux besoins de sa clientèle,Camions Laguë inc. prit l’initiative de louer un département réservé au service des pneus, complétant la gamme des spécialisations offerte dans le domaine du camion. Il va sans dire que de tels changements n’auraient pu être possible sans l’embauche de personnel compétent. Avec la présence de trente employés, Camions Laguë inc. doublait sa la main-d’œuvre. La récession venait de se terminer, laissant place à une nouvelle croissance économique. Cette prospérité économique sera marquée par un chiffre d’affaire sans précédent.

1986, Location de camions Eureka inc.

Un autre événement majeur en 1986 : l’ouverture de Location de camions Eureka inc. qui verra le jour avec une flotte de seulement trois camions.

Les années 1986 à 1989 évoquent une période prospère, soulignée par l’achat de l’entreprise de camions Inter Nordest à Ville d’Anjou, avec la participation d’un actionnaire. C’est d’ailleurs pendant la négociation de cette nouvelle acquisition que naquit la deuxième fille du couple Laguë. Inter Nordest était d’ores et déjà une entreprise fonctionnelle ayant à son actif 50 employés et seize baies de service, en plus d’un inventaire de pièces évalué à 500 000$.

L’année 1987 verra deux autres événements marquants chez Camions Laguë inc. soit la venu au monde du fils Laguë, puis l’élaboration et l’ouverture d’une nouvelle succursale avec deux associés à Delson. Celle-ci sera vendue en 1989. Les parts d’Inter Nordest seront aussi ensuite vendues à son seul associé.

De Freightliner à Peterbilt

En 1990, la deuxième récession que dut affronter Camions Laguë inc. ne contra en rien la transition de leur concession International à celle de Freightliner. C’est en septembre 1990 dans une optique de cheminement vers l’excellence que le nom Freightliner intégrera la famille. Ces trois années de partenariat tracèrent la voie qui allait mener Camions Laguë inc. vers les sommets de la perfection, soit la concession des camions de la famille Paccar .

Paul-André Laguë dans le département des pièces tel quil était en 1990

En novembre 1992, Camions Laguë inc. fit l’acquisition de la division de freins Freins Bernier inc. dont les opérations allaient s’effectuer dans un local situé au 9651 boul. Louis-Hippolyte Lafontaine, à ville d’Anjou. Camions Laguë inc. demeure toujours aujourd’hui votre spécialiste dans la remanufacturation de tous les types de freins, qu’ils soient hydrauliques, à air ou industriels. Nous offrons les mêmes services, notamment le réfection (tournage) des tambours et des disques ainsi que l’arcage des sabots qui étaient et continueront d’être la spécialité de Camions Laguë inc., succursale d’Anjou.

La succursale dAnjou en 1998

En 1994, Camions Laguë inc. compte trois succursales dans la région métropolitaine, soit Anjou, Boucherville et Dorval, représentant les produits Paccar.

La succursale de Dorval en 1998

 

Paccar est le constructeur des camions Kenworth et Peterbilt. Est-il important de préciser que les Kenworth et Peterbilt sont des camions de qualité et de performance reconnus? Ce sont en effet des camions de route par excellence. La dynamique Paccar repose notamment sur sa vaste gamme de camions de conception aussi légère que robuste. L’acquisition de la concession PacLease  dont Kenworth et Peterbilt font partie, reflète l’accomplissement d’un but à long terme que se fixa initialement Camions Laguë inc.

En 2010, la succursale de Boucherville déménage au 205, chemin du Tremblay, toujours à Boucherville. Ce nouveau garage est situé à un emplacement stratégique au coeur du quartier industriel de Boucherville.

aerien Boucherville

vue aérienne de la succursale de Boucherville

Aujourdhui

Aujour’hui Camions Laguë inc. compte une soixantaine d’employés ainsi que deux partenaires affiliés vous offrant tous les services nécessaire à la réparation et à l’entretien de votre camion.

Le département des pièces offre un vaste choix de produits Allison, Caterpillar, Cummins, Kenworth et Peterbilt, ainsi que des produits Shell. On y trouve aussi un large inventaire de pièces usagées de moteur Caterpillar et Cummins, ainsi que des pièces usagées de cabine Kenworth et Peterbilt.

Location de camions Eureka inc. vous offre un vaste choix de camions spécialisés tel que des camions à déchet, à grue articulée Hiab et Atlas, avec boîtes réfrigérées (reefer Thermo King et Carrier) etc., ainsi que des camions de ville et de route de marque Kenworth et Peterbilt. Tous ces camions sont disponible pour la location à court ou à long terme, avec ou sans entretien.

À la fin du contrat de location, les camions sont ajoutés à la flotte de camions usagés à vendre. Pour voir l’inventaire de camions usagés à vendre, cliquer ici.